Foire Aux Questions - Into the Deep
Into the Deep
Into the Deep

Foire aux questions

Pourquoi avoir réalisé ce film ?
Le volontariat MEP souhaitait rendre hommage à tous les jeunes qui sortent de leur confort pour se mettre au service. Nous voulions un film qui porte un message d’espérance : notre jeunesse est courageuse et généreuse et notre Eglise a de beaux jours devant elle, grâce à eux notamment. Se lève une génération qui n’a pas peur de tout quitter, de se retrousser les manches et de se laisser bousculer par les rencontres.

Est ce que Charles a vraiment fait de la finance à New York et tout plaqué pour partir voyager avec les MEP ?
Oui ! Et il a entendu parler des MEP par bouche à oreille à son retour de New York, nous lui avons proposé de participer à l’aventure du film et il a dit oui ! 

Combien de temps à duré le voyage de l’équipe de tournage ?
12 jours en réalité, mais il leur a semblé partir pour plusieurs mois tellement l’aventure était forte humainement !

Parlez moi du réalisateur, Damien Boyer, et de l’équipe de tournage ?
Damien Boyer est un grand aventurier qui aime les projets de films un peu fous, il a 36 000 idées à la minute ! Il est évangélique, son regard neuf sur le monde catholique est une vraie richesse et nous sommes très fiers que cette œuvre soit œcuménique.  Il a embarqué avec lui dans son voyage en Asie à la rencontre des volontaires MEP un autre cameraman, protestant également, David. Pour l’anecdote, quelques mois après le tournage tout son studio a brulé mais ça ne l’a pas arrêté dans ses projets ! Il vient aussi de sortir un très beau film sur le deuil lié à la perte d’un enfant : « Et j’ai choisi de vivre ». Son entreprise de production est Orawa Prod.
orawa-prod.com

Qui a produit le film ?
Il a été co-produit par les Missions Etrangères et Progressif Media.
Que sont devenus François, Jean, Pierre, Cyrille, Julienne,
Baptiste et Solange ?

Tous les volontaires filmés sont maintenant rentrés de mission. Pour la plupart ils continuent leurs études ou reprennent leur vie professionnelle, avec cette petite flamme allumée en mission !

Que sont devenus le petit Ryan et l’homme aveugle de Manille?
Après une dizaine de mois au centre, la famille de Ryan a décidé de déménager à nouveau à la campagne, Ryan est donc retourné avec sa famille, il est maintenant entouré de sa maman et de ses frères et sœurs.
L’homme aveugle,
Rudy, a été accueilli dans le centre pour personnes âgées d’Anak TNK et voit à nouveau: l’association a trouvé les fonds pour l’opérer de sa cataracte et soigner sa maladie de peau. Il retrouve une nouvelle jeunesse !
Comment m’engager et/ou me ressourcer spirituellement ?
Dans ma ville : demande à la paroisse ou à la mairie de ta ville de te mettre en contact avec des initiatives et communautés religieuses locales
Volontariat MEP : va sur notre site internet : volontairemep.com et/ou écris un mail à Mathilde : partir@volontairemep.com

Comment aider les volontaires sur le terrain ?
Par votre prière et par votre participation aux frais d’envoi en mission. Pour toute question, contacter Mathilde : mathilde@volontairemep.com
Parlez-moi des Missions Etrangères de Paris, qu’est-ce que c’est ?
Les Missions Etrangères de Paris (MEP) sont une société de vie apostolique catholique fondée au XVIIème qui envoie des prêtres en Asie et à Madagascar au service des Églises et communautés locales. Ces missionnaires épousent leur pays de mission et y sont envoyés à vie. 23 d’entre eux ont été canonisés.
Depuis l’origine des MEP de jeunes laïcs sont associés au travail missionnaire. Depuis 2003, le service de 
Volontariat envoie des jeunes pour des missions de 3 mois à 2 ans, au service des plus fragiles et de l’Eglise.

Des chiffres ?
Les Missions Etrangères ont envoyé 4311 prêtres et 2400 volontaires. 15 séminaristes MEP sont actuellement en formation et 4 jeunes hommes en année de fondation spirituelle  et de discernement à la Maison St Théophane.
Seulement aux Philippines, Indonésie et Thaïlande ? Quels autres pays ? Partout dans le monde ? 
Les volontaires MEP sont envoyés dans 18 pays : Birmanie, Cambodge, Chine et Hong Kong, Corée du sud, Inde, Indonésie, Japon, Laos, Madagascar, Malaisie, Mongolie, Népal, Philippines, Sri Lanka, Taïwan, Thaïlande, Vietnam, et Mongolie.

Comment partir ?
Tout commence sur internet. Rendez-vous sur volontairemep.com

Combien de temps ?
De 3 mois à 2 ans.

Quelle tranche d’âge ?
De 20 à 35 ans.

Combien de volontaires ?
Entre 120 et 150 par an.

Quand puis je partir ?
Les départs sont possibles toute l’année, et organisés autour des sessions de formation, étape obligatoire. Les prochaines sessions de formation :
27 janvier au 02 février 2020
20 avril au 26 avril 2020
22 juin au 28 juin 2020

Partir en Volontariat MEP demande un temps de réflexion. Rendez-vous en soirée lors de nos
After-Works, ou en journée, aux Missions Etrangères, 128 rue du Bac, Paris 7.

Quelles compétences avoir pour partir ?
En choisissant les MEP tu postules pour un projet de volontariat qui accueille tous les talents donc toutes les compétences sont les bienvenues. Le volontariat MEP choisira pour toi, selon les besoins, une mission et un pays qui correspondent le mieux à ton profil et ton parcours pour que tu puisses servir et t’épanouir !

Et si je ne me sens pas capable de partir?
Rassure-toi personne ne se sent capable de partir ! Si tu as un désir de partir et servir, n’hésite pas à sonner aux MEP ou envoyer un mail à Mathilde pour échanger sur ton projet avec le service volontariat.

Est ce que toutes les missions ont pour bénéficiaires les enfants ? Et est ce que les MEP proposent uniquement des missions d’éducation ou d’animation ?
Non. A la suite de Jésus, le volontariat MEP est appelé à venir en aide à toute personne fragile, tous âges confondus, isolés, handicapés, pauvres, exilés, etc.  Les missions sont variées : soin, gestion de projet, enseignement, animation, etc. En savoir plus.

Est ce que Anak TNK, les foyers en Indonésie et aux Philippines, et l’association Phil’Book (anciennement Phil’Rouge) sont des associations créées par les MEP ?
Non. Le volontariat MEP envoie des volontaires à des partenaires locaux : des paroisses tenues par des prêtres MEP ou des communautés religieuses, des ONG, des diocèses, etc.
La communauté des Xavériens à Bangkok, les foyers notamment celui tenu par la communauté de Tibériade aux Philippines, Phil’Book et Anak TNK sont quelques uns de nos nombreux partenaires locaux aux côtés desquels servent nos volontaires.
Je me pose des questions sur ma vocation, est-ce une bonne idée de partir en volontariat ?
Oui ! C’est une super idée, ça te permettra d’avoir une année au service de l’Eglise. N’hésite pas à le préciser pendant ton entretien pour que nous l’ayons en tête lorsque nous choisissons ta mission.

Les MEP te proposent aussi de rejoindre la Maison Saint-Théophane pour vivre une année de fondation spirituelle.

Pour en savoir plus :
missionsetrangeres.com/discernermavocation

et envoie un mail à Patricia :
vocation@missionsetrangeres.com

Notre site utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité et mesurer l'audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies dans les conditions prévues par nos mentions légales.